Nous suivre Facebook Nous suivre Twitter Nous suivre sur Google + Nous suivre sur YouTube Fil RSS

Communiqué des Ministres

the_title() 30/03/2012 - Archives Presse

Tcha LimbergerBalkan Trafik soutenu malgré la crise !

En ces temps d’austérité et de restriction budgétaire, il n’est pas toujours évident de trouver des budgets pour la culture. Trois ministres ont pourtant fait le choix de soutenir Balkan Trafik.

Pour Fadila Lanaan, Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Egalité des Chances, « Balkan Trafik conjugue au pluriel les langages, les odeurs musicales et les gastronomies d’ailleurs », c’est un important vecteur de tolérance .

Pour Pascal Smet, Ministre flamand en charge de Bruxelles, c’est un reflet de la mixité de notre capitale.

Enfin Christos Doulkeridis, Ministre-Président du Gouvernement francophone bruxellois, y voit une façon de démonter les préjugés. Selon lui : « Les Bruxellois se comprennent mieux quand ils se connaissent et partagent leur vécu ».

Découvrez ici les vœux de réussite de ces ministres sans qui cette sixième édition n’aurait pas lieu.

  

Balkan Trafik ! Les 1001 valises de la tolérance

« Balkan Trafik » conjugue au pluriel les langages, les odeurs musicales et les gastronomies d’ailleurs. Je m’y associe.

En ma qualité de Ministre de la Culture et de l’Egalité des chances, je suis particulièrement ravie d’apporter un soutien fort à l’association « 1001 Valises ».

Au 18e siècle, le naturaliste Buffon écrivait avec sa- gesse : « L›homme, blanc en Europe, noir en Afrique, jaune

en Asie, et rouge en Amérique, n›est que le même homme teint de la couleur du climat. »
Au 21e siècle, le droit à la différence raciale, sociale, philosophique, religieuse et culturelle se voit sans cesse remis en question.
Dans le contexte que nous connaissons, il me semble primordial de s’engager au quotidien afin que des manifestations culturelles prônant la diversité dans son sens le plus noble soient préservées. Que les minorités, quelles que soient leurs origines, bénéficient de la liberté d’expression et que nos enfants puissent se nourrir d’un terreau multiculturel et s’y épanouir pleinement.

Au-delà de la musique, le festival « Balkan Trafik » favorise, par des ateliers et des rencontres, les croisements de ces différences, culturelles, sociétales et humaines. Je m’y associe.
Le festival permet au rock de côtoyer le jazz manouche, à la musique traditionnelle de l’est de s’aco- quiner à l’électro. Je m’y associe.

Fadila Laanan Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Egalité des Chances

 

Bruxelles : reflet du monde 

[quote]

Bruxelles est une source d’inspiration pour un nombre toujours plus grand d’artistes, précisément en raison de la diversité de ses habitants et de sa mixité sociale. Votre festival en témoigne parfaitement.

En 2009, j’ai couché sur papier mes rêves, ma vision pour cette ville et j’ai commencé mon livre sur cette citation de Sartre : « Ce n’est pas dans je ne sais quelle retraite que nous nous découvrirons : c’est sur la route, dans la ville, au milieu de la foule, chose parmi les choses, homme parmi les hommes. »
Ce festival incarne parfaitement les propos de Sartre, d’autant qu’il est organisé dans une ville qui en a bien besoin. Bruxelles, qui se caractérise par une incroyable diversité sait offrir, malgré son anonymat propre aux grandes villes, de la chaleur à ceux et celles qui la recherchent.

Telles sont les raisons pour lesquelles je soutiens ce festival qui met en vitrine toute la profondeur de la tradition culturelle des Balkans. Un festival qui entend partager toute cette richesse. Cette tradition s’inscrit donc dans la mosaïque bruxelloise tout en faisant de Bruxelles le reflet de ce qui se passe dans le monde. Une relation durable, à laquelle nos habitants participent, voit ainsi le jour. N’en déplaise aux médias populaires qui relaient une autre vision des Balkans ou de Bruxelles.

Je vous souhaite donc de vivre un formidable festival. Faites le plein d’énergie, continuez à aller vers l’autre. Longue vie à ces programmes à la fois audacieux et généreux pour cette ville et ses habitants.

[/quote]

Pascal Smet, Ministre flamand en charge de Bruxelles

 

Un autre regard sur les Balkans

Parce que je suis convaincu que les Bruxellois se comprennent mieux quand ils se connaissent et partagent leur vécu.

Lors de la précédente édition de Balkan Trafik, je soulignais la nécessité d’offrir un autre regard sur les Balkans. Stigmatisation, clichés, et préjugés pul- lulent vis-à-vis des Roms, population dont le mode de vie et la culture à tout le moins intriguent et, très souvent, dérangent. En pleine capitale de l’Europe comme ailleurs, ces préjugés alimentent et banalisent un racisme latent et préparent parfois à accepter des comportements violents, y compris organisés par des Etats eux-mêmes.

Pour démonter les préjugés, le Festival Balkan Trafik incite les citoyens à se rencontrer, en décou- vrant ensemble de nombreux artistes, en apprenant des danses folkloriques ou en visionnant des films d’auteurs ou encore, en parcourant des expositions.

Parce que je suis convaincu que les Bruxellois se comprennent mieux quand ils se connaissent et par- tagent leur vécu, il m’a semblé pertinent de soutenir cette initiative et de l’aider à se professionnaliser toujours davantage.

Ce rapprochement entre les communautés, cette ouverture sur le monde, ce « trafik » culturel est- ouest, je vous les souhaite excellentes durant cette édition 2012.

Christos Doulkeridis Ministre-Président du Gouvernement francophone bruxellois (COCOF)


Share on Facebook0Tweet about this on TwitterGoogle+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email to someone

Partager
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterGoogle+0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0Email to someone
© 2017 - Balkan Trafik - 1001 Valises
Original Design by Bows - Photographies by Strange Milena